Fête de la Rose : la transition énergétique

Fetedelarose2015-®marion_bornaz-59La Fédération PS du Rhône m’a demandé d’intervenir samedi dernier aux côtés d’Yves Blein, d’Hélène Geoffroy et de Bruno Charles (EELV) lors d’une table ronde sur la transition énergétique.

2 Députés, 2 Maires, 2 VP à la Métropole… Ma première réaction était de dire, j’aurai la chance si j’arrive à en placer une. Mais ma spécificité d’élue rurale (ce qui me fait sourire, l’Arbresle n’ayant pas un seul agriculteur, même si mon canton en compte plein n’est-ce pas) m’a garanti un certain sphère d’intervention que les autres ne pouvaient pas investir.

Je ne sais pas ce qu’ils attendaient de moi… que je parle des déplacements en milieu rural, rarement très ‘durables’ faute de maillage adéquat de transports en commun ? ou des agriculteurs qui peuvent polluer à l’oeil alors qu’on demande aux ‘bios’ de payer leur certification ? (pour rappel la Région donne des aides aux producteurs bio sur ce point) ? Je l’ai fait, bien sûr. Mais l’essentiel de mon intervention concernait le manque de moyens dont disposent les communes, rurales ou autres, et qui les empêchent de participer pleinement à cette transition.

On va parler de ce que je connais le mieux, ma ville de l’Arbresle.

Baisse des dotations d’Etat : 400 000 euros sur 3 ans
Coût des Nouvelles Activités Périscolaires (gratuites pour les familles) après participation de l’Etat via le fonds de soutien ? Environ 46 000 euros. Une réforme de l’Etat payé à presque 70% par la commune. Autant de fonctionnement qui ne basculera pas en investissement en fin d’année.
Coût des investissements restants pour la mise en conformité pour l’accessibilité : est. 1 million d’euros

Autant dire, c’est chaud patate.

On a beau avoir un certain nombre d’aides, une part de financement est toujours attendue du côté de la commune. Comment donc trouver les moyens pour faire les travaux de réhabilitation thermiques sur les bâtiments municipaux ou pour acheter des véhicules électriques ? même si (et c’est le cas) on est convaincu de la nécessité, on serait obligés de s’endetter au-delà du raisonnable.

L’ancien président du Département, M. Mercier a fait très fort dans le style aussi. Prenons les fameux contrats pluriannuels entre le Département et les communes. En cours de route il a réussi à changer le taux d’accompagnement pour le Département tout en disant, « mais on garde l’enveloppe, j’ai bonne conscience » ! Mais ça revient à dire que sur une opération à 100 000 euros, mettons, si le Département baisse le taux de 50% à 30%, il faut que la commune trouve (alors que ce n’était pas prévu) 20 000 euros de plus si elle veut que l’opération sorte. Résultat, plein d’opérations qui ne se font pas. Qu’on révise les taux pour de nouveaux contrats, c’est peut être dommage mais c’est entendable. Je n’ai pas fait beaucoup de droit, mais il me semble pourtant qu’un contrat liait les deux parties… bref. A moins d’avoir un contrat en or et des garanties du maintien du financement du Département (suis sceptique), voilà une autre source de financement qui disparaît pour ces travaux par exemple.
Si jamais la Région est remportée par la droite, je crains le pire aussi, mais restons positifs.

J’ai donc suggéré aux 2 Députés que pour les communes qui ne font pas partie d’une mégalopole ce sera très difficile. Que ce serait bien qu’ils arrêtent de baisser les dotations, ou qu’ils compensent par un fonds spécifique pour la transition énergétique.

Réponse du Député Maire de Feyzin : ‘oh les pauvres communes, aidez-nous, aidez-nous. Eh bien, vous n’avez qu’à faire moins de ronds-points. »

Eh bien sur la forme Monsieur le Député Maire de Feyzin, je n’apprécie guère votre ton méprisant et sur le fond ça fait bien longtemps qu’on n’a pas fait de rond point à l’Arbresle, financé par la commune. Sachez que les travaux de voirie qu’on fait sont pour sécuriser notre ville (l’accès au stade par exemple, la piétonnisation du vieux centre, et les prochains travaux place de la République) et non pas juste pour claquer du fric. Sous-entendre que si on n’arrive pas à dégager des sommes nécessaires c’est qu’on dépense inutilement ailleurs, c’est tout bonnement insultant.

 

 

 

Partager sur Facebook

Pas de commentaires pour le moment

Laisser un commentaire

Votre commentaire:

Rechercher sur le site :

La 8e circonscription est la plus vaste des 14 circonscriptions du Rhône. A la fois urbaine et rurale, elle regroupe les cantons d'Amplepuis, l'Arbresle, le Bois d'Oingt, Ecully, Lamure sur Azergues, Tarare et Thizy

Abonnez-vous!

Recevez les dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Elus 2.0

Archives